Banque : La révolution bancaire de Cantona est un échec !

Banque : Le jonglage financier d’Eric Cantona

Carton jaune pour Cantona ! La révolution bancaire d’Eric Cantona invitant les particuliers à vider leurs comptes bancaires se sera soldée par un échec. Le nouveau gourou de la finance aura tout simplement contacté une banque de la ville d’Albert afin de retirer 1 500 € le 7 décembre. Mais, dernier couac en date, Mr Cantona ne s’est pas présenté à la dite agence, o๠pourtant il était très attendu, compte-tenu de l’impact publicitaire de sa présence. Une absence qui marque, si besoin était, la différence entre la parole et l’action.

Malgré tout, on peut se féliciter du débat que le footballeur a provoqué, s’attirant au passage les tacles à répétition de nombre de politiques. Le message d’Eric Cantona aura mobilisé peu de particuliers, heureusement l’idée n’était certainement pas de la mettre à exécution, Cantona est réputé
pour son second degré, certes parfois difficile à décrypter.

Le message, par contre, bien compris par les Franà§ais, étant, vous les banques, vous àªtes responsable de la dernière crise, et vous devez payer pour cette situation. Sauf, que, effectivement, à ce jour, rien n’a changé.

Banque : Peut-on mettre les banques hors-jeu ?

Retirer l’argent de sa banque est plus facile à dire qu’à faire. Effectivement, l’intermédiaire bancaire s’est incrusté dans toutes les étapes de nos vies !

- Le versement du salaire :

Lorsque un employé reà§oit sa rémunération en fin de mois, au dessus de 1500 € nets, l’employeur est obligé de verser le salaire sur un compte bancaire par le biais d’un chèque ou d’un virement.

- L’obtention un crédit immobilier :

A moins d’àªtre fortuné, acheter un bien immobilier implique généralement l’obtention d’un financement et donc l’ouverture d’un compte bancaire pour domicilié le salaire, gage de sécurité pour la banque

- Le règlement des dépenses courantes :

Pour le particulier qui n’exerce pas de profession commerciale, les paiements en espèces sont autorisés pour toute transaction dont le montant n’excède pas 3.000 € TTC. Au-delà , le paiement par virement bancaire, postal, carte de paiement et de crédit est obligatoire. Ce seuil est similaire pour le paiement des [a[impà´ts]a].

- Le règlement des aides publiques :

Le versement des aides publiques (allocations familliales, aides au logement etc...) est effectué par virement bancaire.

Banque : récupérer son argent implique une perte de pouvoir d’achat

Enfin, l’époque des bas de laine est bien révolue, récupérer son argent au lieu de privilégier l’épargne (assurance vie, livret épargne, complémentaire retraite) implique fatalement une perte du pouvoir d’achat. En France l’inflation de +1.6% en octobre engendre des conséquences négatives à court et long terme telles que la baisse durable de la valeur de la monnaie et donc la hausse des prix.

article205 rubrique6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.