Doublement du plafond Livret A : les HLM rappellent à Hollande ses engagements

Doublement du plafond Livret A : les HLM rappellent à Hollande ses engagements :

"Le président de la République a très clairement inscrit dans son programme le doublementdu plafond des dépà´ts du Livret A, un engagement très lisible et populaire", rappelle l’Union sociale pour l’habitat (USH), qui regroupe l’ensemble des organismes HLM, dans un communiqué.

Pour l’USH, cet engagement de Franà§ois Hollande, lorsqu’il était candidat, a été pris notamment afin de "mettre en oeuvre la construction de 150.000 nouveaux logements sociaux ou très sociaux chaque année, augmenter très fortement le rythme de rénovation énergétique et poursuivre la rénovation urbaine".

La réforme du Livret A, qui prévoit un doublement de son plafond, seramise en place "au rythme des besoins", a indiqué le 3 juillet le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, avec notamment la préoccupation de ne pas "déstabiliser les acteurs concernés".

Mais pour le mouvement HLM, ce doublement du plafond du Livret A, de 15.300 à 30.600 euros, permettrait aussi de "prendre en compte d’autres besoins d’investissement d’intéràªt général de long terme, que les banques, quoi qu’elles puissent en dire, ne peuvent pas satisfaire : collectivités locales - qui sont le premier investisseur du pays -, hà´pitaux, universités, transports collectifs".

Ce doublement faciliterait également "les besoins de financement de l’économie et notamment des PME, non satisfaits à l’heure actuelle par le secteur bancaire, notamment par le biais d’une banque publique d’investissement".

L’USH dénonce "une offensive coordonnée des banquesprivées et de la Banque de France pour mettre en défaut cet engagement présidentiel au motif que les sommes ainsi collectées le seraient au détriment du financement de l’économie, dont le secteur bancaire serait le seul garant".

Le mouvement HLM souligne "que la collecte supplémentaire qui serait ainsi centralisée par la Caisse des Dépà´ts ne devrait pas dépasser 30 milliards d’euros, à comparer aux 3.500 milliards d’euros d’épargne financière des ménages déjà détenus par le secteur financier privé".

article467 rubrique6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.