Epargne : vers un livret A moins rémunéré ?

Livret A : doublement du plafond d’ici 2016

Pierre Duquesne, ancien conseiller économique de Lionel Jospin à Matignon a confié un rapport au gouvernement mercredi dernier. Ce rapport, publié hier, préconise une refonte de l’épargne réglementée (livret A et LDD).

Franà§ois Hollande avait promis un doublement du plafond du livret A, selon Mr Duquesne, l’objectif pourrait àªtre atteint avec une succession de relèvement de plafonds. Ceux dejà prévus avant la fin de l’année et deux autres début 2015 et début 2016. Le plafond de 30 600€, soit le doublement du plafond actuel serait donc atteint d’ici 3 ans.

Mr Duquesne met toutefois un bémol à ces hausses de plafonds. Il faudra que les conditions de collecte et de marché soient les màªmes d’ici fin 2014.

Livret A : un taux de rémunération à la baisse

Le relevement de plafond est une bonne nouvelle pour les épargnants qui pourront à partir du 1er octobre prochain déposer plus sur leur livret A (19 125€). Toutefois, le livret A pourrait bientà´t s’avérer moins intéressant, puisque le rapport de Mr Duquesne prévoit un nouveau calcul du taux de rendement, moins avantageux pour les épargnants.

Le nouveau mode de calcul, serait désormais appliqué de manière automatique à chaque échéance. L’inflation servirait toujours de référence (taux sur un an), mais la majoration systématiquement d’un quart de point serait supprimée au profit d’une majoration de 10 % du taux de croissance sur un an.

Exemple dans les conditions actuelles :

- 2% (l’inflation en glissement annuel constatée à fin aoà »t, selon l’Insee) + 0,02% (10% des 0,2% de croissance acquis en 2012) = 2,02%. Le tout arrondi au quart de point le plus proche soit 2%, contre 2.25% avec la formule actuelle. Pour conserver un taux identique, il faudrait donc une croissance de 2,5 %.

Livret A : vers une fiscalisation des gros livret A

Autre proposition du rapport sur l’épargne réglementée, une fiscalisation des livrets A au dessus d’un certain plafond. Une idée déjà avancée précédemment par la Cour des compte.

Le relèvement du plafond crée un effet d’aubaine pour les quelques 8.5 % d’épargnants fortunés dont les plafonds sont déjà atteints. Notamment les familles nombreuses pouvant cumuler les livrets. Le rapport estime donc légitime, de ponctionner des prélèvements sociaux au dessus d’un certain niveau.

Mr Duquenne songe également à l’application d’un début de fiscalité aux livrets... des enfants : "Mieux vaudrait interdire le bénéfice des futures augmentations de plafond du livret A (au-dessus de 19.125 euros) aux détenteurs mineurs".

article494 rubrique6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.