FMI : DSK juge "scandaleux" que les bonus soient "revenus comme avant"

PARIS, 21 fév 2011 (AFP)

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn juge "scandaleux" que les banques soient revenues à leurs pratiques d’avant la crise en matière de bonus, dans un entretien au Parisien lundi.

"Ce que je trouve scandaleux, c’est que les banques aujourd’hui soient revenues à une pratique courante avant la crise, notamment en matière de rémunération et de bonus", avance Dominique Strauss-Kahn.

"J’ai entendu certains responsables politiques dire +plus jamais à§a !+" Résultat les bonus sont revenus comme avant", dénonce-t-il, en estimant que "les modes de rémunération dans le système financier poussent au crime".

Les bonus des dirigeants bancaires de Wall Street ont recommencé à augmenter, tout en restant loin de leurs sommets d’avant la crise.

Le directeur général du FMI critique aussi les agences de notation, dontil "ne pense pas beaucoup de bien". "Souvent je trouve que ces notations, qui peuvent avoir de graves conséquences, ne sont pas faites à bon escient".

Interrogé par ailleurs sur l’éventuelle suppression de l’impà´t de solidarité sur la fortune (ISF), en débat en France, il a simplement souligné que "contrairement à ce que l’on croit, les impà´ts sur le patrimoine existent dans beaucoup de pays". "Aux Etats-Unis et au Japon notamment, ils sont beaucoup plus lourds que chez nous", a-t-il indiqué.

Nicolas Sarkozy a plaidé à l’automne pour la suppression de l’ISF, au nom officiellement d’une convergence voulue avec l’Allemagne qui n’a plus d’impà´t sur la fortune.

article219 rubrique6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.