L’union européenne veut mieux protéger les épargnants

Epargne : Bruxelles souhaite reconstruire la confiance des épargnants

L’union européenne a publié un texte de loi visant à assurer une protection aux investisseurs face à leur banque.

En plein période de crise et après des scandales financiers comme l’affaire Madoff, les épargnants ont des raisons d’àªtre sur leur garde et frileux à accorder leur confiance à leur banque.

Michel Barnier, le commissaire au Marché intérieur, l’a d’ailleurs affirmé lors d’une conférence de presse : "Nous ne voulons pas attendre une nouvelle affaire Madoff en Europe pour mieux protéger les investisseurs".

Epargne : Des garanties de dépà´ts assurées et versées rapidement

Bruxelles propose une meilleure harmonisation des garanties de dépà´ts allouées par les banques au sein de l ’union européenne.
L UE compte confirme le plafond de garantie de dépà´t de 100 000 €, qu’elle avait déjà relevé dans l’urgence lors de la crise bancaire de 2008-2009 et qui sera mis en place fin 2010. Ce plafond de dépà´t couvrira toutes les devises.

Ce plafond concerne 95% des investisseurs qui pourraient, d’ici 2013, àªtre en mesure de récupérer leurs économies à hauteur de 100 000 € sous 7 jours seulement. Actuellement il faut patienter jusqu’ à trois mois pour y parvenir.

Ces mesures seront financées grà¢ce à un système de prévoyance assumé par les banques.

Epargne : Les petits épargnants mieux armés face à la fraude

Bruxelles, n’oublie pas les petits épargnants qui seront dorénavant mieux protégés en cas de fraude, de faute professionnelle ou d’erreur de gestion de leur banque.
Il faut assurer l’épargne des particuliers, pour que le placement bancaire ne fasse pas peur.

"Nous ne discutons pas d’une compensation du risque de l’investissement lui-màªme mais nous souhaitons les protéger contre la fraude, la négligence et quelquefois juste contre de la simple incompétence de la part de ceux (à qui) ils ont confié leur argent." à déclaré Michel Barnier

Bruxelles compte augmenter le niveau d’indemnisation pour les épargnants floués. Le montant passera de 20.000 euros actuellement à 50 000 euros.

Ces dédommagement devront intervenir au plus tard 9 mois après faillite de l ’établissement bancaire.

Ce texte sera examiné par les états de l ’Union européene et le parlement européen et devront àªtre approuvées pour entrer en vigueur.

article175 rubrique6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.