Union Européenne : l’Irlande à besoin d’air !

Union Européenne : Irlande, nouvelle crise de confiance ?

Six mois après le sauvetage économique de la Grèce, l’union monétaire doit faire face à une nouvelle menace, en cause, la mauvaise santé du secteur bancaire irlandais rongé par l’explosion d’une bulle immobilière.

En effet, la situation économique du pays tourne au vinaigre, ainsi le déficit public de l’Irlande s’élève à 32 % du PIB en raison des sommes colossales que l’Etat a emprunté pour renflouer les caisses des établissements. Dans la foulée, les taux d’intéràªt se sont orientés à la hausse et les investisseurs doutent dorénavant du potentiel de remboursement de l’Eire.

A ce stade, le Premier ministre irlandais Brian Cowen a indiqué mardi que son pays n’avait "déposé aucune demande en vue d’une aide extérieure". Néanmoins, l’épisode grec ne souhaite pas àªtre réédité, une délégation composée de membres de la Commission européenne, de la BCE et du FMI se rendra dans les jours qui viennent à Dublin afin de contenir les mouvements pessimistes des marchés.

Union Européenne : Fonds de stabilisation opérationnel

Dans l’éventualité d’une aide, l’Irlande peut compter sur le Fonds de stabilisation mis en place au lendemain de la crise hellénique, 440 milliards d’€ dans un délai très rapide (5 à 8 jours) d’après son responsable Klaus Regling. De plus l’enveloppe global de secours pourrait atteindre 750 milliards d’€ en y ajoutant les pràªts du FMI et de l’UE.

Enfin, les banques britanniques ayant de fortes connections auprès des banques irlandaises, l’aide de la couronne Anglaise serait en négociation, selon le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn.

article198 rubrique6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.